fbpx

ESPACE LITTÉRATURE

Présentation de la collection Libros del Baobab 

En Espagne, on publie et on lit très peu de littérature africaine. Le projet Libros del Baobab, une collection littéraire fondée par Sonia Fernández (Literáfricas), Chema Caballero (África no es un país y Mundo Negro) et Alejandro de los Santos (Afribuku et FCAT) a vu le jour pour pallier cette situation. Il a pour ambition de forger une communauté de lecteurs qui puisse donner une continuité à la traduction d’auteurs africains en langue espagnole. Libros del Baobab publiera deux œuvres par an et offrira une série de récompenses aux abonnés de la collection. Le premier roman est déjà disponible à la vente : Je suis seul, de l’écrivain mauritanien Beyrouk. C’est le premier roman de Mauritanie traduit en espagnol. Le second roman, Camarade Papa, de l’auteur ivoirien Gauz, sera disponible en septembre. 

Entre les lignes 

En 2017, le festival a initié une série de parcours littéraires dans les rues de Tarifa, accompagnés d’écrivains. En complément au focus sur le cinéma du Soudan organisé cette année, le festival offre la lecture d’une sélection de textes de Saison de Migration vers le Nord, de Tayyeb Saleh, un roman considéré par la critique comme l’une des œuvres les plus importantes de la littérature arabe du XXème siècle. S’y trouvent reflétées diverses problématiques exposées par les pionniers du cinéma soudanais, comme l’émigration, l’exil, les relations postcoloniales et l’identité.  

Dimanche 30 mai

auteur et consultant pour des ONG en Afrique. Il écrit pour des médias comme África no es un país et Mundo Negro. Il enseigne dans plusieurs masters universitaires et est cofondateur de la collection de littérature africaine Libros del Baobab.    

chanteuse soudanaise résidant en Espagne. Née dans une famille nombreuse d’artistes et d’intellectuels soudanais, elle a enregistré plusieurs albums et collaboré avec de nombreux artistes espagnols et africains.  

Présentation du livre Petit Pays de Gaël Faye

Le film Petit Pays d’Éric Barbier, est une adaptation du très acclamé roman éponyme du musicien et écrivain franco-ruandais Gaël Faye. Le génocide du Ruanda, dont on commémore cette année les 27 ans, narré à travers la sensibilité et l’expérience d’un enfant, est le thème principal de ce trépidant récit. Le roman publié en Espagne chez Ediciones Salamandra, est disponible à la vente durant le festival, à la réception du Théâtre Alameda.  

Présentation du livre Les cinémas d’Afrique des années 2000. Perspectives critiques, d’Olivier Barlet

Toute juste publié en Espagne, cette œuvre est le second ouvrage sur les cinémas d’Afrique traduit en espagnol. Cette publication est une œuvre fondamentale pour les critiques de cinéma, les universitaires, le public et les amoureux des cinémas africains et du septième art en général. Son auteur, Olivier Barlet, est le fondateur du portail Africultures, consacré à la diffusion des cultures africaines ; il publie des critiques, des interviews et des livres sur les cinémas africains depuis presque trente ans. Il est désormais l’un des principaux spécialistes en la matière et a reçu le Prix Art et Essai du Centre National du Cinéma et de l’Image animée en France. Il aborde dans cette œuvre les questions critiques que suscite l’évolution des cinémas africains au cours de la dernière décennie, offrant une vision personnelle du développement récent d’une cinématographie encore peu connue.