fbpx

COURS DE CINÉMA AFRICAIN 2023

Déchiffrer le réel :
Le non-conformisme du cinéma africain
29 AVRIL - 2 MAI

Exposé à des changements politiques drastiques et continus, à un mécontentement de la population et aux effets immuables du postcolonialisme, le continent africain vit dans une instabilité perpétuelle. Afin de parvenir à survivre, les différentes nations font face à des problématiques d’apparences insolubles telles que la corruption, la violence et les sillages de l’exil. En parallèle, un stoïcisme irrépressible les retient d’être condamnés à l’échec. Cette énergie qui anime les différents territoires, a été et continue d’être le centre d’intérêt principal des réalisateurs et réalisatrices les plus encourageants, du Maghreb au Sud.

« Déchiffrer le réel. Le non-conformisme du cinéma africain » portera sur les approches hétérodoxes de réalités complexes, abordant des questions telles que les conséquences de révolutions visiblement manquées, la création collective, ou encore les racines africaines du cinéma réalisé sur le sol européen, à la lumière de l’impacte récolté ces derniers mois par le long-métrage Saint Omer de la cinéaste franco-sénégalaise, Alice Diop (César du meilleur premier film et Giraldillo de Oro au Festival de Séville).

Ce cours abordera les œuvres de classiques tels qu’Ousmane Sembène, Med Hondo, ou Sarah Maldoror, ainsi que celles de talents moins connus qui élaborent des filmographies plus qu’indispensable, tels que Dieudo Hamadi, Randa Maroufi, ou le collectif Geração 80.

Tous les auteurs qui seront analysés sont d’authentiques rénovateurs esthétiques, à l’esprit audacieux, qui observent avec un regard profondément révélateur, les vicissitudes de leur pays.

Au cours de 4 sessions (15 h 30 – 18 h 30), des productions cinématographiques venant du Maroc, du Congo, d’Angola ou d’Algérie seront abordées, en soulignant leur pertinence passée et présente:

  • Samedi 29 avril : Les empreintes de Saint Omer. Racines africaines de la France réelle
  • Dimanche 30 avril : Dieudo Hamadi. À la rencontre du réel
  • Lundi 1er mai :Les cendres de la révolte. Échos cinématographiques des Printemps arabes
  • Mardi 2 mai :Une lutte intergénérationnelle. Héritage et actualité du cinéma angolais
Samedi 29 AVRIL
Les empreintes de Saint Omer. Racines africaines de la France réelle
Dimanche 30 AVRIL
Dieudo Hamadi. À la rencontre du réel
Mardi 2 MAI
Une lutte intergénérationnelle. Héritage et actualité du cinéma angolais
Précédent
Suivant

COLLABORE

RÉALISÉ PAR :

Javier H. Estrada

Javier H. Estrada est critique de cinéma, enseignant et programmateur.

Il est membre du comité éditorial du magazine Caimán. Cuadernos de cine.

Il est responsable de la programmation du Festival du film européen de Séville, cofondateur et responsable de la programmation du Festival international du film FILMADRID (Espagne) et membre du comité de sélection du Festival international du court métrage d’Oberhausen.

Il enseigne dans des institutions telles que l’université Camilo José Cela (Madrid), l’ECAM. Escuela de Cinematografía y del Audiovisual de la Comunidad de Madrid, et le Master LAV (Madrid), pour lequel il dirige le cours annuel (R)evoluciones audiovisuales depuis 2016.