fbpx

3 JUIN

“ Le cinéma espagnol croît en diversité : un regard (enfin) vers l’Afrique ”

Au cours des dernières années, le nombre de films espagnols tournés en Afrique a augmenté, ainsi que leur reconnaissance et leur popularité auprès du public. Les Prix Goya 2021, avec sur leurs listes de nominés et de primés par l’Académie espagnole du cinéma un nombre de films espagnols réalisés en Afrique jamais atteint jusque-là, sont la preuve de cette évolution. À quoi correspond ce changement dans le cinéma espagnol d’aujourd’hui ? Quelle image du continent voisin diffusent ces nouvelles productions ? Peut-on parler d’une nouvelle relation entre l’Espagne et l’Afrique à travers le cinéma ? 

SUIVEZ L’ÉVÉNEMENT : Cette rencontre, qui se tiendra de manière présentielle à Tarifa, sera diffusée en direct sur les chaînes Facebook et YouTube Live du FCAT.

Événement présentiel

Langue  disponible : espagnol 

Suivez cet événement sur nos réseaux sociaux !

INTERVENANTS :

En tant que chanteuse, elle a fait partie de la chorale GOSPEL FACTORY, avec laquelle elle a travaillé comme choriste pour des artistes de premier plan tels que Pitingo, Raphael, entre autres. Elle dirige son projet soul ASTRID JONES & THE BLUE FLAPS, avec lequel elle a enregistré l’album Stand Up (2014). En tant qu’actrice, ses œuvres les plus représentatives sont la pièce Un trozo invisible de este mundo avec Juan Diego Botto, dirigée par Sergio Peris Mencheta, pour laquelle elle a été nommée meilleure actrice aux Prix du Théâtre Rojas 2014 ; le film Hablar de Joaquín Oristrell, les oeuvres théâtrales Aquiles y Pentesilea de Santiago Sánchez, Tratos d’Ernesto Caballero, toutes les deux représentées au Centre dramatique national, et enfin la pièce Pour les filles noires qui ont pensé au suicide, quand l’arc-en-ciel suffit, de l’écrivain afro-américain Ntozaque Shange et qui a mis en scène sept actrices noires de la diaspora africaine pour la première fois en Espagne, dans le but de rendre visible la présence au théâtre de la communauté afro-descendante dans ce pays. Pour son interprétation dans le court-métrage Al’amar réalisé par Nata Moreno, elle a reçu en 2018 les prix de meilleure actrice et de meilleure bande son originale au Festival du film de Fuentes (Saragosse). Elle est titulaire d’un diplôme en études commerciales de l’université Complutense de Madrid et d’un diplôme en études et techniques de marché de l’université autonome de Madrid.

Paula Palacios est une documentariste espagnole qui travaille entre Madrid et Paris. Elle produit et réalise plus de vingt-cinq documentaires pour la télévision avant de réaliser son premier long-métrage de cinéma, Lettres mouillées. Ses films traitent toujours de thèmes sociaux, en particulier l’immigration et les femmes. En 2015, son film ALI’ENS est nominé dans la catégorie meilleur documentaire aux Prix Asian TV. Paula est spécialiste du Monde Arabe, où elle collabore avec de nombreux festivals en tant que membre du jury.

Javier Fernández Vázquez est né à Bilbao, Espagne, en 1980. Après des études de cinéma et de communication, il obtient un diplôme de réalisation cinématographique. Il suit ensuite des études d’anthropologie et obtient un master d’histoire de l’art contemporain et de culture visuelle. En 2008, avec Luis López Carrasco et Natalia Marín Sancho, il fonde le collectif de cinéma expérimental et documentaire Los Hijos. Il a travaillé aussi comme professeur de réalisation de film et d’anthropologie visuelle.

Joan est diplômé en sciences humaines, communication audiovisuelle et publicité. En 2008, il intègre la société de distribution de cinéma indépendant Cameo, comme éditeur de contenus. L’année suivante, il devient éditeur pour la plateforme Filmin, le portail de référence du cinéma indépendant en Espagne, où il travaille actuellement comme coordinateur éditorial et programmateur. Le projet obtient une grande notoriété et reçoit entre autres le Prix Ciutat de Barcelona, le Prix San Jordi et le Prix Time Out de l’entreprise la plus innovante d’Espagne. En 2021, Filmin crée son propre festival intégralement en ligne, l’Atlántida Film Fest., dont Joan est le programmateur. Depuis 2020, il exerce la fonction de programmateur pour le Festival de Cinéma Ibéro-américain de Huelva.

MODÉRATEUR :

GREGORIO BELINCHÓN YAGÜE. Rédacteur en chef de la section culture d’El País. Journaliste à El País, il commence à collaborer à la section cinéma du supplément Babelia et à El Espectador. Par la suite, il a passé dix ans à la rédaction du supplément Tentaciones et, depuis 2006, il travaille dans la section Culture. Co-auteur des livres/DVD des collections Cine de Oro 1 et Cine de Oro 2, d’El País. Il a également collaboré à la revue Cinemanía, au magazine de l’Académie du Cinéma et à plusieurs émissions de radio et de télévision consacrées au cinéma. Il est titulaire d’un diplôme en journalisme de la Faculté des sciences de l’information de l’Université Complutense et d’un diplôme en Études internationales de la Société d’études internationales et du C.S.I.C.